#QueerBecause

Emancipatie, feminisme. Landelijke vrouwenstaking als protest tegen de nieuwe abortuswet. Vrouw met vrouwentekens op het gezicht geschilderd roept door megafoon op tot aktie. Haarlem, Nederland, 30 maart 1981. 

Demonstration for the ligalization of abortion. Haarlem, The Netherlands, 1981.

#QueerBecause ! est inspiré du mouvement anglais #FeministBecause, qui a permis à chacun.e de s’exprimer sur ses motivations féministes. Quelles sont les vôtres en tant que Queer ?

Voici un témoignage que nous aimons (tiré de ce blog) !

Je suis queer : je suis gouine, PD, bi, trans, hétéro, SM dominatrice et soumise, etc. J’ai toujours eu du mal avec les divisions binaires homme/femme, hétéro/homo, etc, car je ne veux pas être étiquetée-classée-stabilisée-normalisée. Je veux une identité fluide. Je suis queer : je ne suis conforme à aucun individu particulier, mais à tout être vivant librement. Je suis queer : je ne vis que guidée par mon désir, mes choix ne sont jamais déterminés par des normes.

Voici notre 1er #QueerBecause, de Lucie/Ray.

I’m queer because fuck the pain away !
J’ai fini de me poser des millions de questions sur pourquoi je n’arrive pas à me conformer aux codes sociaux traditionnels de ce que devrait être une femme.
J’ai fini de me sentir gêné.e quand on me regarde parfois bizarrement dans la rue.
J’ai fini (en fait j’ai jamais commencé) d’enrichir des multinationales en leur achetant du maquillage (sauf le ma-n-scara, meilleur ami de ma moustache de drag king !).
J’ai fini de me demander si j’étais lesbienne ou peut-être bi « parce qu’après tout peut-être que j’aimerais ça coucher avec des hommes cis et je ne peux pas savoir tant que je n’ai pas essayé (et toi t’as déjà testé une relation homo avant de te dire hétéro ?) ».
J’ai fini de gaspiller mon temps à me demander si j’étais une femme ou un homme.
J’ai fini de me justifier constamment sur pourquoi mes ami.e.s sont presque uniquement des gens de la communauté LGBTQ+ et sur pourquoi je ne sors que dans des lieux queer safe.
J’ai fini de répondre aux pressions sociales pour rentrer dans les cases de la binarité du genre.
J’ai fini de me demander si je voulais prendre des hormones ou pas, on verra bien si un jour j’en ressens le besoin.
Si je dois m’autodéfinir je me dirais gouine parce qu’au-delà de mon identité de genre ou de mon orientation sexuelle, ce mot suppose la lutte pour la défense des femmes, des lesbiennes, des trans, des intersexes, des POC, des queers et de toute autre personne qui ne rentre pas dans les cases étriquées de la société cis-hétéro-white-able-bodied-bourgeoise-patriarcale. I’m queer parce que j’ai le droit d’être heureux.se sans faire de concessions et que j’ai décidé de me battre pour ça !

#QueerBecause de Pheno

Je suis Queer Because j’ai appris à déconstruire, non pas mon genre, mais mon orientation sexuelle. J’ai viré l’image bien ancrée de la femme cis-genre, née pour procréer avec un joli garçon ayant une bonne position sociale. En contradiction totale depuis toujours avec cette injonction, j’ai mis des années à comprendre qu’il ne s’agissait que d’une pression sociale. Plus qu’une lutte sociale, ça a été une lutte intérieure, qui a donné naissance à une joli papillon. Heureuse aujourd’hui dans mon corps, dans mon genre, dans mon orientation sexuelle multiple.

#QueerBecause de Lysistrata

I AM QUEER BECAUSE… I AM ALL-INCLUSIVE

Je suis queer parce que mon genre est un Univers dans lequel j’aime voyager. J’aime le dépaysement que je vis chaque jour. J’aime me réveiller et ne pas savoir qui et où je suis, qui et où je serai aujourd’hui. Rarement sur Mars, je n’aime pas trop son aridité et l’idée qu’il y ait pu avoir la vie autrefois me déprime. Parfois sur Vénus, elle, la sphère laiteuse quasi-parfaite qui me rend si douce. Souvent sur Saturne, elle m’éloigne, ses anneaux me protègent. Mais en réalité, je ne reste pas très longtemps au même endroit. Alors je saute sur le premier astéroïde venu et je prie pour que sa trajectoire me bouleverse. À toute vitesse, il me transporte d’une planète à l’Autre et je change, je change. D’une seconde à l’Autre, je change, je change. Dois-je t’avouer que je n’ai pas encore eu l’audace de quitter notre système solaire ? Mais c’est pour bientôt, c’est sûr. Et si je dois te confier un secret, j’espère avoir le temps d’explorer d’Autres galaxies…

Je suis queer parce qu’il n’existe pas que deux planètes à explorer, Mars et Vénus, mais des milliers. Je ne me contenterai pas d’être seulement sur celle qui nous est le plus proche, parce que c’est trop aisé. Je ne me contenterai pas d’être seulement sur celle qui nous guide la nuit, parce que la nuit, des milliards, comme elle, brillent et m’appellent.

Je suis queer parce que j’aimerai voyager avec toi, près de toi. Et si l’envie te prenait de ne pas partager le même astéroïde que le mien, je te souhaite un long et beau voyage et j’espère qu’Ailleurs sur un Autre, nous nous retrouverons et nous raconterons nos voyages…

#QueerBecause de Manon

I’m queer because I am what I am.

Je suis queer parce que j’ai toujours eu l’impression d’être à côté de mes pompes. On me demande d’avancer, de marcher dans les pas de ceux qui se complaisent. Mais ce sont les tristes empreintes d’un autre siècle, les fables insensées des trépassés qui nous exigent.

Je suis queer parce que mon histoire ne veut s’inscrire dans aucune autre. Chaque jour renaissance de mes désirs à chaque réveil un nouvel être, un nouveau corps et quelque chose d’autre à raconter. J’aime les paradoxes, ce que l’on trouve au croisement des chemins routiniers ou aux détours de passes inempruntées, les intrigues emmêlées sans bons ni mauvais jugements et tout ce qui multiplie la diversité de mon amour.

À corps perdu je pars à ma recherche, j’imagine des rôles et des jeux, des mascarades en tout genre, des vers libres qui fracassent en éclats de rire ces paysages à redéfinir.

Je suis queer parce que j’ai besoin de toi pour redéfinir les courbes de nos échanges et de nos pensées.

Je suis queer parce que j’aime penser que ma seule faute morale puisse être de me nier moi-même ;  parce que j’aime parcourir l’envers de ton décor, celui qui te fait exister pour ce que tu es, celui que l’on aurait presque oublié.

Je suis queer parce que j’existe en teintes et reliefs que j’ai choisis.

Je suis queer parce que ma vie ne se promène qu’au bord des chemins balisés, aux frontières d’un ancien pays pourtant déjà traversé par des corps obliques, et dont j’aimerais un jour pouvoir contempler les nouvelles couleurs.

#QueerBecause de Calixte

Au prénom ambivalent et à la voix grave, je suis tantôt masculin ou féminin.

Garçon manqué ou fille loupée, je me fonds dans la masse dans mon style vestimentaire classique gommant toute supériorité d’un genre sur l’autre.

Mise à nue, mon enveloppe charnelle est carrée et ronde à la fois.

Vêtue, elle se fait masculine ou féminine sans artifices.

Si cela a d’abord été une souffrance d’être prise pour un autre – comme si on niait mon existence même – aujourd’hui cela constitue mon identité à part entière.

Je suis il et elle.

Une fille au masculin. Un garçon au féminin.

Un caméléon sachant s’adapter à tous types d’environnements.

Un esprit plus ouvert sur le monde et les défis sociétaux qui l’entourent.

Epris.e de justice je milite pour le droit à la différence et à l’indifférence d’être différent.e.

Idéaliste je ne me limite pas aux champs des possibles attribué à mon genre.

Hédoniste je soutiens les différentes façons de vivre sa sexualité.
Je suis queer car un danger et une chance pour notre société normative.

#QueerBecause de Pauline

causef

#QueerBecause d’Andy

Andy QB

#QueerBecause en photos : 

Une photo, une pancarte, une dessin, une déclaration queer, … ? :

Exprimez – vous ici !

Votre nom ou pseudo (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Pièce Jointe

I'm queer because :